KLC

Kostadinov Lyriques Concerts

Home Dobri Christov

Qui est Dobri Christov

Envoyer

Compositeur, théoricien de la musique, chef d'orchestre


Il appartient à ce que nous appelons "la première génération des compositeurs bulgares",

c'est à dire qu'il a composé après la libération de la Bulgarie de la domination ottomane en 1878.

Il est reconnu comme la figure majeure de la musique bulgare des premières décennies du 20ème siècle.

peinture de Dobri Christov


Dobri CHRISTOV est né à Varna le 14 décembre 1875, et c’est à Varna qu’il a grandi. Il aurait hérité le don de la musique de sa maman, apprend seul à jouer de la flûte et intègre les bases du solfège avec des partitions de  Richter, Tchaïkovski, Arenski … en autodidacte. Le lycée terminé, il enseigne la musique en école primaire. En 1899, il est l’un des fondateurs de la société de musique Gusla « pour supprimer l'influence de la musique grecque de la vie culturelle de la ville et affirmer les traditions nationales bulgares » selon les dires du jeune musicien.

Il part étudier la musique au conservatoire de Prague  en 1900, et suivra les cours d’Antonin DVORJAK; en 1903, il est diplômé en composition et revient à Varna où il enseigne la musique jusqu’en 1907, puis rejoint la capitale bulgare, Sofia.

A Sofia, en 1909, il  fonde la société de musique Rodna Pesen. En 1912, il est nommé professeur de l’Ecole Nationale de Musique dont il sera élu directeur en 1918. Il a dirigé le chœur de l'église Sveti Sedmochislenitzi (1913) et de la cathédrale Alexandre Nevski (1935). En 1922, il devient conférencier en théorie de la musique à l’Académie Nationale de Musique et sera élu académicien en 1929.

Dobri CHRISTOV est l'un des plus éminents musicologues bulgares, spécialiste de la musique folklorique bulgare et des balkans. Il travaille à la théorisation et à l’écriture de la mesure de temps asymétrique bulgare - appelée Aksak – et en 1913 parait son étude « Les bases rythmiques de notre musique populaire » qui reste à ce jour un ouvrage de référence en la matière. Il écrit de nombreux autres ouvrages théoriques, ainsi que des livres destinés à l’enseignement scolaire de la musique.

Son activité de composition a porté sur le chant choral et solo, laïque et religieux, entre autre:

Sa composition "Rodna Pesen nas navek ni svarzva" (Le chant de notre pays nous lie pour toujours) est devenue emblématique pour les chorales.

Il a composé la Liturgie de Saint Jean Chrysostome, selon les canons de la liturgie orthodoxe ainsi que la Liturgie exotérique pour le chant choral.

Son chant choral profane et ses liturgies ont été classés comme des œuvres classiques et sont entrés dans le répertoire de pratiquement tous les chœurs bulgares.

En solo, il met en musique des textes issus du génie populaire et des textes de poètes bulgares tels Tzanko TZERKOVSKI, Peïo JAVOROV et Christo BOTEV.

Il écrit également des centaines de chants pour les enfants, publiés en recueils ainsi que des pièces pour orchestre symphonique et orchestre de cordes.

Il décède à Sofia en 1941, à l'age de 65 ans.